Maintien du Refus de la mise en place de la semaine de 4 jours
--------------------------------------------------------------------------------------------
Le Maire de Genneville et moi-même nous sommes rendus au siège de l'académie du Calvados cet après-midi afin de demander le réexamen du refus de la mise en place dès septembre de la semaine de 4 jours dans le regroupement pédagogique. Nous avons rencontré le directeur adjoint, qui, avec sa responsable de l'organisation scolaire, a maintenu la décision du directeur. Nous lui avons démontré que les arguments mis en avant, tels que le ramassage scolaire ou l'avis du conseil d'école, n'étaient pas recevables.
Nous avons exprimé notre préoccupation principale, qui était celle des enfants et notamment leur fatigue. Nous lui avons rappelé que TOUS les aménagements de la réforme actuelle que nous avions demandé à notre inspectrice, tels que "l'école le samedi", ou bien les Temps d'Activités Périscolaires sur deux fois 1 heure 30 par semaine plutôt que 3/4 d'heure par jour, ou encore 3 heures sur un après midi, avaient été retoqués. Nous lui avons expliqué également que la signature d'un décret ministériel 8 jours avant la fin de l'année n'était pas "idéal", mais que les Conseils municipaux s'étaient prononcés favorables et , lui nous a rétorqué, que le compte-rendu du dernier conseil d'école n'était pas assez "explicite". Je lui ai rappelé qu'en renvoyant notre demande 2 heures après le mail de l'académie, il lui restait 6 jours pour nous informer ce "manquement" de conseil d'école.

C'est scandaleux de devoir se BATTRE pour faire appliquer un décret ministériel dans l'intérêt des enfants, car les politiques, leurs lieutenants et autres adultes s'en écartent bien.

La pétition que nous avons lancée est toujours d'actualité.

La réunion publique de Conseil municipal d'Ablon aura lieu ce MERCREDI 19 JUILLET à 21 heures en présence de la presse afin de délibérer sur les rythmes scolaires et le devenir de notre regroupement pédagogique, en effet, les mairies peuvent rompre le RPI, ce vers quoi nous nous dirigeons dès septembre si l'académie n'entend pas notre demande.

Les conséquences immédiates seront:

- TOUS LES ENFANTS D'ABLON SERONT SCOLARISES A ABLON AVEC DES CLASSES A DOUBLE NIVEAUX
- LE RAMASSAGE SCOLAIRE DES BUS N’ÉTANT PLUS PERTINENT, IL DISPARAITRA
- CHAQUE MAIRIE GÈRERA SES ÉCOLES
- UNE MISE EN PLACE DES SEPTEMBRE SERA IRRÉVERSIBLE POUR LES ANNÉES A VENIR

XC
--------------------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le 13/07/2017