FIN DU CARROUSEL
--------------------------------------------------------------------------------------------
Notre Carrousel Auto n’est plus,

C’est au tout début des années 70 qu’Henri Sénécal, avec quelques très bons amis, décident de réveiller la campagne Ablonaise en se regroupant et en organisant des spectacles avec leurs vieilles 4 CV et autres Dauphines dans les communes des environs. Ces événements offraient aux habitants l’occasion de voir dans leur ville une « équipe locale » qui proposait un spectacle entre cascades et acrobaties qui ont vite trouvé un large public et une très forte adhésion. En parallèle, ce sont des matches « d’Auto Ball » qu’Henri Sénécal et ses compères proposaient dans toute la région avec toujours la même adhésion des habitants et du public. Les événements « Henri Sénécal » étaient de plus en plus attendus, de plus en plus connus et de plus en plus de concitoyens souhaitaient être de la fête soit comme acteurs, soit comme spectateurs. C’est donc tout naturellement que les cascades et les matches entre copains se sont transformés en évènements plus structurés permettant de faire participer un plus grand nombre mais Henri Sénécal souhaitait toujours conserver l’esprit d’amitié à ces rencontres. Il propose alors le concept d’une manifestation qui consistera à participer à une épreuve sur terre (au début dans des prés) avec des voitures anciennes – des 4CV, des Dauphines, des Renault 8 -, chaque concurrent devant avoir une voiture identique et sécurisée et avec des règles d’équité et des consignes/exigences de fair-play incontournables : l’Automobile Club Ablonais et le Carrousel étaient nés. Ce Carrousel se tenait chaque année traditionnellement à la mi-octobre et dépassait très largement le canton d’Honfleur. Henri Sénécal était à la manœuvre de l’établissement du dossier complet, à l’installation du circuit et à sa fermeture. De plus, pour favoriser l’esprit d’équipe et sensibiliser à la sécurité, chaque futur concurrent devaient avoir été commissaire de piste lors d’une édition précédente. Devant le succès grandissant du Carrousel, d’une piste tracée dans les prés des alentours, celle-ci passera au Circuit de la Côte des buis, que la commune d’Ablon a mise à disposition chaque année. De la trentaine de participants des débuts, ce furent plus de 80 équipages qui se mesurèrent sur la Côte des buis dans une ronde spectaculaire, organisée en plusieurs poules, ou chacun prenait un énorme plaisir, participants et spectateurs. Pour participer, deux incontournables pour cette manifestation qui ne peuvaient pas être transgressés : l’esprit sportif et le respect des autres. Par ailleurs, Henri Sénécal n’avait pas attendu la loi sur la parité pour inviter les femmes à prendre part à cette manifestation et à se mesurer dans des poules qui leurs étaient dédiées. De la réunion de copains, il y a près d’un demi-siècle à l’événement sportif d’aujourd’hui, Henri Sénécal a toujours mis toute son énergie, son dynamisme, sa bonne humeur, son honnêteté, son écoute et son amour des autres pour la réussite d’une manifestation sportive préparée un an à l’avance et que chacun ne manquait pour rien au monde chaque mois d’octobre dans un large rayon autour d’Ablon. Pour avoir créé, mis en place et pour son engagement au service d’un événement sportif devenu incontournable, Henri Sénécal a reçu de la Médaille de Bronze de la Jeunesse et des Sports en 2015.

Pour tout cela, aujourd’hui, la décision déchirante récente d’arrêter le Carrousel Auto par les organisateurs doit être respectée et surtout pour les pilotes attristés de bien vouloir l’accepter. Les réglementations, y compris environnementales, sont devenues de plus en plus drastiques engageant ainsi de lourdes responsabilités sur les organisateurs et la commune. Les dernières apparues en 2018 ont condamné le Carrousel à ce tragique destin. Il faut savoir que par le passé les organisateurs se sont engagés jusqu’à parfois obtenir l’autorisation préfectorale écrite, au courrier, le lendemain de l’évènement. Les maires successifs ont toujours apporté leur soutien à ce que ce rendez-vous soit présenté et organisé dans les meilleures conditions et chacun a participé à la bataille face à l’administration parfois réticente et la Fédération Française des Sports Automobile, cette dernière ayant toujours émis un avis défavorable. C’est une belle époque, celle de l’insouciance, de la cordialité, de la fraternité qui s’arrête. Ablon aura eu cet évènement annuel aussi improbable, extraordinaire, sensationnel, divertissant et qui n’aurait pas existé aussi sans ses fidèles bénévoles. A tous les pilotes comme je l’ai été, n’ayons pas trop d’amertume, nous avons participé à une aventure unique en France jusqu’en 2017, soyons fier d’avoir entendu nos noms résonner sur le site de la côte des buis, où aujourd’hui entre les arbres et en tendant bien l’oreille, on peut encore entendre le vrombissement des voitures et sentir les odeurs d’échappement. Le Carrousel Auto n’est plus mais le Club Automobile perdure et proposera un « rendez-vous souvenir » dans les semaines à venir. Ainsi il continuera de nous proposer des animations sensationnelles. Un dernier mot pour son Président-fondateur, Henri SENECAL dans la peine : Merci.

Xavier CANU, Maire d’ABLON


--------------------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le 23/09/2019